Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Utilisation de ce post
Ven 24 Juin - 9:34 par Admin

» Carte Spéciale de Priorité pour l'Occupation d'une place assise
Mar 7 Juin - 9:20 par papillon41

» Test en tant que lil
Lun 30 Mai - 10:07 par Invité

» test en tant que liliane
Lun 30 Mai - 10:06 par Invité

» une bretonne arrive
Jeu 26 Mai - 23:36 par Admin

» Témoignage de Bernadette Joris.
Sam 14 Mai - 7:52 par papillon41

» Vivre avec la douleur pour seul horizon
Lun 9 Mai - 3:54 par Admin

» Prévenir plutôt qu’assurer
Lun 9 Mai - 3:53 par Admin

» signature
Sam 30 Avr - 3:50 par Admin

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


L' AWIPH, qui, quoi, comment, pour qui ?

Aller en bas

L' AWIPH, qui, quoi, comment, pour qui ?

Message  Admin le Sam 18 Déc - 23:47

A. QUI PEUT FAIRE APPEL A L'AWIPH ?

La personne handicapée qui souhaite pouvoir bénéficier des aides octroyées par l'Agence wallonne pour l'intégration des personnes handicapées doit répondre aux conditions suivantes :

• être domiciliée sur le territoire de la Région de langue française. Différents accords de coopération conclus permettent à la personne handicapée domiciliée sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale ou sur celui de la Communauté germanophone de fréquenter les institutions et services relevant de la Région wallonne, à condition d’adresser sa demande à l’organe compétent dans la région de son domicile. De même, la personne handicapée résidant en Communauté flamande et ayant un projet d’intervention précis peut bénéficier d’une décision de l’A.W.I.P.H. Pour cela, elle doit adresser sa demande au Bureau de l’A.W.I.P.H. sur le territoire duquel l’intervention aura lieu;

• ne pas avoir atteint l'âge de 65 ans au moment où elle introduit sa première demande d'intervention ;

• présenter une limitation importante de ses capacités d'intégration sociale ou professionnelle suite à une altération de ses facultés mentales, sensorielles ou physiques qui engendre la nécessité d'une intervention de la société ;

• être de nationalité belge, être de statut apatride ou réfugié reconnu ou être travailleur ou enfant de travailleur d'un État membre de l'Union européenne.

Depuis l’entrée en vigueur de l’arrêté du 22 janvier 1998, les prestations de l’Agence sont étendues à certaines catégories d’étrangers. Les catégories de personnes handicapées de nationalité étrangère bénéficiant de la dispense de la condition de résidence régulière et ininterrompue de 5 ans prévue par l’article 16, §1er du décret du 6 avril 1995 relatif à l’intégration des personnes handicapées, en vue de bénéficier des prestations du décret précité, sont les suivantes :

1° les personnes placées sous statut de minorité prolongée et les interdits, à condition que leur représentant légal justifie des conditions de résidence et d’âge précitées;

2° les personnes bénéficiaires de prestations prévues par la législation relative à la réparation de dommages résultant des accidents de travail ou des accidents survenus sur le chemin du travail ;

3° les personnes bénéficiaires de prestations prévues par la législation relative à la réparation des dommages résultant d’une maladie professionnelle reconnue ;

4° les personnes victimes d’un accident survenu alors qu’elles résidaient en Belgique, pour autant que cet accident soit à l’origine de l’incapacité sur laquelle se fonde la demande d’intervention ;

5° le conjoint et les enfants qui se trouvaient à charge d’une personne de nationalité étrangère décédée, pour autant qu’au moment du décès, cette personne eût pu justifier des conditions d’âge et de résidence précitées ;

6° les prisonniers politiques reconnus aux termes des dispositions de la loi du 5 février 1947 organisant le statut des étrangers prisonniers politiques ;

7° les ascendants à charge d’un enfant de nationalité belge ou de son conjoint, qui justifie des conditions d’âge et de résidence précitées ;

8° les personnes ne possédant pas la nationalité belge qui se trouvent dans les conditions pour pouvoir opter pour celle-ci ou pour la recouvrer ;

9° les personnes bénéficiaires de prestations prévues par la législation en matière d’allocations aux personnes handicapées ;

10° les personnes auxquelles une disposition de droit international reconnaît le droit de bénéficier totalement ou partiellement des prestations accordées en vertu du décret.

B. OBJECTIFS DE AWIPH

L'AWIPH propose aux personnes handicapées :

• des prestations individuelles ou collectives fournies par l'intermédiaire de services et structures qui garantissent :

 des services appropriés visant le maintien à domicile ;
 des aides techniques favorisant une plus large autonomie ;
 un accompagnement social, médical ou psychologique ;
 une éducation, une rééducation ou une formation professionnelle appropriées ;
 une intégration professionnelle optimale;
 un accueil et un hébergement de qualité.

• ces services et structures sont :

 des services d'aide précoce ;
 des services d’accompagnement ;
 des services d’aide à la vie journalière ;
 des centres de formation professionnelle spécialisée ;
 des entreprises de travail adapté ;
 des services d'accueil de jour pour jeunes et pour adultes ;
 des services résidentiels pour jeunes et pour adultes ;
 des services résidentiels de nuit pour adultes ;
 des services résidentiels de transition ;
 des services de court séjour ;
 des services de placement familial.

C. MODALITÉS DE LA DEMANDE D'INTERVENTION

1. Où s’adresser ?

• Au Bureau régional situé dans le ressort territorial où est domiciliée la personne handicapée (voir les adresses citées plus loin).

• Un accueil plus personnalisé y est réalisé : ainsi toute demande peut être clarifiée ou approfondie à l’occasion d’un entretien avec un agent du Bureau régional compétent.

Le Bureau régional donne, si cela s’avère nécessaire, des conseils pour une orientation judicieuse.

2. En quoi consiste la procédure de demande d’intervention ?

a) Une démarche simple pour introduire la demande d’intervention.

La personne handicapée, son représentant légal ou encore la personne mandatée à cette fin, complète le formulaire de demande d’intervention et le transmet au bureau régional compétent. Elle y joint les rapports, attestations, certificats déjà en sa possession et qui peuvent appuyer cette demande.

b) Des renseignements administratifs et des données psycho médico-sociales complémentaires seront éventuellement réclamées en fonction :

• du dossier à constituer ;
• du type d’intervention sollicitée.

Le formulaire de demande d’intervention ainsi qu’un guide des prestations offertes par l’Agence sont disponibles :

• auprès de chaque bureau régional ;
• auprès des associations représentatives des personnes handicapées ;
• auprès des divers centres agréés qui peuvent communiquer les données pluridisciplinaires requises.

c) Que se passe-t-il ensuite ?

Le bureau régional examine la demande.

En cas d’urgence, une décision provisoire peut être prise.

Par ailleurs, l’Agence est tenue de statuer dans un délai de soixante jours maximum à compter de la réception définitive de toutes les données réclamées.

OÙ S'INFORMER ?

ADMINISTRATION CENTRALE DE L'AWIPH
Site Saint-Charles
Rue de la Rivelaine, 21
6061 CHARLEROI
TEL : 071/20.57.11
FAX : 071/20.51.02
Internet : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

BUREAU RÉGIONAL DE CHARLEROI
Site Saint-Charles
Rue de la Rivelaine, 11
6061 CHARLEROI
TEL : 071/20.49.50
FAX : 071/20.49.53
Email : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

BUREAU RÉGIONAL DE MONS
Boulevard Gendebien, 3
7000 MONS
TEL : 065/32.86.11
FAX : 065/35.27.34
Email : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

BUREAU RÉGIONAL DE NAMUR
Résidence "Le Souverain"
Place Joséphine Charlotte, 8
5100 JAMBES
TEL : 081/33.19.11
FAX : 081/30.88.20
Email : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

BUREAU RÉGIONAL DE LIÈGE
Rue du Vertbois 23-25
4000 LIÈGE
TEL : 04/221.69.11
FAX : 04/221.69.90
Email : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

BUREAU RÉGIONAL DE WAVRE
Chaussée des Collines, 54 / 1er étage
1300 WAVRE
TEL : 010/23.05.60
FAX : 010/23.05.80
Email : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

BUREAU RÉGIONAL DE DINANT
Rue Léopold, 3 / 1er étage
5500 DINANT
TEL : 082/21.33.11
FAX : 082/21.33.15
Email : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

BUREAU RÉGIONAL DE LIBRAMONT
Rue du Village, 5
6800 LIBRAMONT
TEL : 061/23.03.60
FAX : 061/23.03.76
Email : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Peut servir d'argument lorsque vous êtes convoqués:

Lexique
1- Discrimination : La loi du 25 février 2003 (M.B. du 17 mars 2003) dit clairement que l’absence d’aménagement
raisonnable constitue pour la personne handicapée une discrimination. En substance, prendre des mesures qui
facilitent la vie des gens n’est pas une discrimination car le but de ces mesures est de permettre à chacun d’atteindre
des résultats équivalents, par des moyens différents s’il le faut.
Loi belge du 25 février 2003 (fichier pdf)
2- Autonomie vient du grec « autos » : soi-même et « nomos » : la règle, la loi. Littéralement, un être autonome est
capable de se diriger selon sa propre loi. Rendre autonome une personne, c’est rendre possible son adaptation à son
environnement en perpétuel mouvement.
3- Indépendance est qualifiée de fonctionnelle, elle recouvre les capacités physiques permettant d’assurer ses activités. L’indépendance est possible soit grâce aux capacités physiques, soit sur base d’aides techniques.
Un tétraplégique (quatre membres paralysés) peut rester totalement autonome mais n’a pratiquement pas
d’indépendance.
4- Le code wallon de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme et du patrimoine (C.W.A.T.U.P.) : Règlement
applicable à tout le territoire régional, qui définit les conditions d’accessibilité des bâtiments et des espaces publics par les personnes à mobilité réduite.
Le chapitre XVIIter du CWATUP concerne le règlement général sur les bâtisses relatif à l’accessibilité et à l’usage des espaces et bâtiments ou parties de bâtiments ouverts au public ou à usage collectif par les personnes à mobilité réduite.
5- L’accessibilité totale : il s’agit d’un système global de pensée qui vise à aménager l’environnement à tous les utilisateurs. Il requiert la réunion de tous les partenaires pour résoudre les problèmes de circulation, déplacements,communication… de tous.
Dans une entreprise, cela se concrétise par la réunion de tous pour discuter de l’implantation des services
(production, administration…), des voies d’accès tant routières que postales, de télécommunications et informatiques,des circuits de communication internes et externes (publicité, information, formation…) avant la mise en chantier de l’entreprise ou d’une partie de l’entreprise. La finalité étant que la personne dont la mobilité est réduite ne rencontre plus d’obstacles à sa circulation.
6- Accident vasculaire cérébral : un caillot obstruant un vaisseau sanguin du cerveau fait qu’une partie de celui-ci n’est plus irriguée, ce qui provoque des séquelles. La personne peut présenter des problèmes d’organisation, de mémoire, de concentration, de parole, de compréhension, d’apraxie (ne plus être capable de faire des mouvements simples comme se peigner ou se brosser les dents).
7- Hémiplégie, Paraplégie, Tétraplégie
On distingue la plégie (paralysie) de la parésie, pour des déficiences de moindre gravité. Selon le nombre
de membres atteints, on parle de :

8- Paralysie du sciatique : sciatique est le terme utilisé couramment pour définir la douleur lancinante perçue dans
la jambe, causée par l'irritation du nerf principal qui parcourt celle-ci, soit le nerf sciatique. Cette douleur apparaît (naît) à l'endroit où les nerfs rejoignent puis émergent des vertèbres lombaires.
9- Arthrose : nom générique de toutes les affections chroniques dégénératives non inflammatoires des articulations.
10- Polyarthrite : inflammation aiguë ou chronique frappant simultanément plusieurs articulations.
11- Maladies neuromusculaires : les maladies neuromusculaires se traduisent pour la plupart par une perte de force musculaire transitoire (myasthénie, paralysies périodiques) ou permanente et s'aggravant progressivement (dystrophies musculaires progressives) ou encore stable (amyotrophies spinales). Cette perte de force s'accompagne le plus souvent d'une fonte musculaire (amyotrophie).
12- Fibromyalgie : maladie de l'appareil musculosquelettique, caractérisée par des douleurs diffuses et souvent continues.

La FIBROMYALGIE EST DONC BIEN REPRISE PAR L AWIPH

_________________
Mon blog : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Admin
Admin

Messages : 635
Date d'inscription : 15/12/2010
Age : 64
Localisation : Belgique

http://chestrolaise22.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum